« Il pleut averse » ou « il pleut à verse » : quelle est la bonne écriture ?

il pleut

Le français est une langue délicate qu’il convient de manier habillement pour mieux se faire comprendre. L’une des erreurs les plus courantes concerne l’écriture de « il pleut averse » en lieu et place de « il pleut à verse ». Pour d’autres, il n’existe pas vraiment de différences entre ces deux expressions. Les deux signifieraient une pluie abondante. Ce qui n’est pas vraiment le cas. Dans ce billet, nous ferons un voyage orthographique pour vous amener à faire la différence entre ces deux expressions.

les gouttes de pluie

Quand faut-il écrire « il pleut averse » et « il pleut à verse » ?

D’entrée, il faut déjà savoir que dans cette locution, l’écriture exacte, c’est « il pleut à verse ». Cela veut signifier qu’il pleut abondamment. En effet, l’expression tire son origine du mot verse. Ce dernier veut dire abondamment ou beaucoup. Ainsi, pleuvoir à verse veut tout simplement dire « pleuvoir abondamment ». Par ailleurs, il faut préciser que l’expression était écrite autrefois sous la forme qui suit : « il pleut à la verse ».

Toutefois, il n’est pas rare de voir certaines personnes écrire « il pleut averse ». L’idée est d’exprimer une pluie ou grêle ou la neige qui tombe avec abondance. En effet, cette idée est déjà résumée par l’averse. Cette dernière traduit déjà les précipitations subites de pluie ou de neige. Ainsi, écrire « il pleut averse » est redondant en ce sens que l’averse désigne déjà une pluie. Du coup, le mot « averse » existe bel et bien. Cependant, il ne peut être utilisé dans l’expression « il pleut à verse ». Désormais, vous devriez faire plus attention en utilisant cette expression.

Quelques exemples d’usage de « il pleut à verse »

Pour vous permettre de retenir la règle, nous vous proposons ici des passages de certains auteurs célèbres. Ils ont utilisé l’expression dans leurs ouvrages.

« Il pleut à verse sur la baie fumante et sur la ville. Matinée calme à travailler. Je vais déjeuner avec Lage, dans un restaurant sympathique donnant sur le port. » Albert Camus, Journaux de voyage

« Un serviteur a ouvert les volets et la pièce tout entière apparaît. Le petit jour. Il fait grand vent et il pleut à verse. La pluie flanquée avec violence ruisselle sur les carreaux. » Paul Claudel, L’Otage

« Madeleine, ma chérie adorée, écrivez-moi une longue lettre. Il pleut à verse. Je crains que la paix ne vous rende qu’un promis podage, perclus de douleurs et dont vous ne voudrez plus. » Guillaume Apollinaire, Tendre comme le souvenir

« Il pleut à verse depuis trois jours, il n’y a pas eu dix minutes de relâche. À Paris, cette eau-là mettrait deux mois à tomber. » Stendhal, Voyages en Italie.

Notez cet article.

You cannot copy content of this page

Ouvrir chat
Salut, comment pouvons-nous vous aider ?
Bonjour, pouvons-nous vous aider ?
0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer